immunité

Chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires

Le 16/03/2022

 Avec le mois de mars, c’est le retour des chenilles processionnaires. 

La Processionnaire du Pin au nom latin un peu complexe de Thaumetopoea pityocampa, est un papillon de nuit, famille des Lépidoptères, que nous connaissons surtout pour une de ses formes larvaires … la chenille.
Il y a plusieurs stades de chenille, celle qui nous intéresse est une des dernières, donc des plus grandes, puisqu’elle peut faire 4 cm de long. Elle est brune noirâtre avec des taches rougeâtres sur le dos et sur les côtés et le ventre est jaune.  Elle est évidemment pleine de poils, d’une soie particulièrement urticante et allergisante.
Tout pour plaire, tout pour attirer les jeunes chiens joueurs ou les vieux chiens inattentifs, ou les jeunes enfants, surtout parce qu’au sol elle se déplace en procession, les unes derrière les autres, formant ainsi une chaine articulée mobile et donc attrayante !
 

 

Le cassissier en phytotherapie

Le cassissier en phytothérapie, une plante extraordinaire !

Le 02/03/2022

S’il n’en reste qu’un, il sera celui là… le cassissier, ou plus couramment, le cassis.

S’il ne fallait garder qu’une seule plante, pour la phytothérapie, ce serait le cassissier.

Cet arbrisseau, que l’on nomme Ribes nigrum dans la nomenclature internationale, appartient à la famille des Grossulariacées, autrement dit la famille des groseilles. On l’appelle aussi groseille noir, ou gadellier noir. En France, il pousse très bien dans le Grand Est, en particulier en Bourgogne, région du Kir Cassis ! On en trouve  dans toute l’Europe du Nord.

Echinacea

Echinacea purpurea, l’Echinacée pourpre

Le 27/07/2021

Echinacea purpurea, l’Echinacée pourpre, est certainement l’une des plantes les plus efficaces comme stimulant naturel de notre immunité non spécifique. Et en plus elle a des propriétés antivirales.

Cette plante de la famille des Astéracées tient son nom  de Ekhinos, en grec qui veut dire Hérisson ou Oursin…car son inflorescence (1)  en forme de capitule (2) ressemble à ces deux animaux !

Ce sont les rhizomes (3),  qui contiennent les molécules intéressantes, en particulier l’acide cichorique, qui rend cette plante 10 fois plus puissante que sa collègue l’Echinacea angustifolia.