Naturopathe Animalier - Docteur Vétérinaire

Comment préparer l’hiver de nos animaux ? Quelques conseils en Naturopathie.

  • Le 24/11/2022
  • 0 commentaire

Le temps change, l'hiver approche, le froid s'installe.

En fin de saison, quelques recommandations pour éviter les mauvaises surprises.

Si cela n'a pas été fait depuis l'été, une vermifugation naturelle sera le bienvenu.

Si mon animal favori est un peu en surcharge pondérale une petite dėtox sera souhaitable.  Vous pouvez aller voir sur le site les conseils correspondants. La détox du chat et du chien - Méthodes Naturelles

 

Les animaux qui vivent dehors

 

Si votre compagnon à quatre pattes vit dehors son pelage s'adaptera au changement de climat, en sachant que souvent le froid est préféré à la grande chaleur. L'important est d'avoir un abri de bonne taille, qui protège de la pluie, éventuellement de la neige, et surtout du vent.
Un froid humide est souvent moins bien supporté qu'un froid sec.

Au sol, au moins du carton pour isoler du sol, mais des tissus voire une couverture seront très protecteurs et largement suffisants pour permettre de rester dehors.

Maintenant personne ne vous interdit de faire entrer votre compagnon poilu à l'intérieur de votre habitation, ne serait-ce que dans le garage, le cellier ou autre...

Les animaux d’intérieure

Si votre animal préféré rentre habituellement dans votre logement, pas de problème particulier sauf la mue du fait du choc thermique entre l'intérieur et l'extérieur. Par contre cet animal qui passe plus de temps l'hiver à l'intérieur que de coutume sera plus sensible et pourra attraper un rhume, ou une angine ou une bronchite plus facilement.

Si son poil est court, s'il est d'un petit gabarit, peut-être faudra-t-il prendre quelques précautions.

S'il se met à trembler dès le début de sa sortie, ou s'il refuse de sortir, il faudra sans aucun doute envisager un imperméable ou un manteau.

L'humidité est la pire des choses sur le corps d'un petit chien au poil ras un peu trop habitué aux coussins du canapé. C'est un peu comme ces humains qui se sont déshabitués du froid .... ou qui sont devenus frileux souvent pour des problèmes de régulation thermique.

Pensez que les animaux présentent souvent des troubles de la thyroïde qui vont perturber la régulation de la température.

S’adapter au changement de saison

En hiver notre métabolisme est modifié, celui de nos compagnons aussi.

Sans parler d'hibernation à l'instar des ours, il est nécessaire d'augmenter la ration alimentaire globalement ou sinon sur le plan calorique. Les nutritionnistes proposent 10%, mais dans le cas d'animaux trop minces ou dont la surface corporelle est très importante en rapport avec leur poids initial, on peut augmenter jusqu'à 20% de la ration habituelle.

Les mauvais humains de compagnie, dont je fais partie, ont tendance à donner plus si leur animal demande plus tout en surveillant la prise de poids. Cette année encore mes deux chiens ont demandé environ 20 % de plus de nourriture dès que les températures ont changé un peu ...m'annonçant ainsi la fin de la belle saison !!!

Le plus important est d'observer.

Pour ce qui est des sorties dans la neige, je vous propose d'aller lire les articles correspondants ou de regarder les vidéos à ce sujet. Mon chien à la neige, comment s'en occuper ?

soins naturels vétérinaire naturopathie animaux naturopathie animale chien rhume froid neige hiver

Ajouter un commentaire