Naturopathe Animalier - Docteur Vétérinaire

Les Vaccins vu par un Naturopathe Animalier

  • Le 15/10/2022
  • 0 commentaire

La question des vaccins vue par la naturopathie est essentielle.

Dans les conseils en naturopathie que je donne, il y a toujours une réponse adaptée en fonction du contexte.

Beaucoup de personnes qui viennent me voir se posent les questions suivantes :

  • Est-ce que les vaccins sont vraiment obligatoires ?
  • Est-ce important de faire les vaccins ?
  • Faut-il faire les rappels de vaccins ?
  • Jusqu’à quel âge, il faut vacciner ?

Y a-t-il des vaccins obligatoires ?

D’abord, seul le vaccin de la Rage est réellement obligatoire pour sortir du territoire métropolitain.

Les autres vaccins sont conseillés. Ils peuvent être demandés pour aller en chatterie, chenil, centre équestre, réunion de nombreux animaux. C’est à vous de décider de ce qu’il faut faire, mais vous ne pouvez pas déroger à la règle de l’endroit où vous désirez « loger » votre animal.

Selon les espèces, selon le milieu de vie, vous pourrez choisir.

Chez les chevaux, les vaccins seront presque indispensables dès que vous risquez de rencontrer un autre équidé.

Chez les chiens, les valences vaccinales de base correspondent à des maladies qui ont disparu ou rarissimes, sauf  la toux de chenil … qu’on peut attraper dans un chenil ! Déjà les protocoles de vaccination ont été allégés.  Pour des maladies plus localisées comme la piroplasmose ou la leishmaniose, l’efficacité limitée de ces vaccins doit rentrer en ligne de compte.

Chez les chats, les vaccins existants sont soit inutiles ou presque en milieu fermé ou familial, soit dangereux malgré quelques améliorations. Les deux maladies les plus graves que sont le FIV appelé le SIDA du chat, et la PIF ou Péritonite Infectieuse Féline (Coronavirose) ne peuvent être évité par des vaccins, il n’y en a pas !

Dans quelle situation choisir de faire vacciner son animal ?

Le milieu dans lequel votre animal évolue est essentiel pour faire un choix. Le chat qui vit en appartement et ne rencontre aucun congénère, a quasiment aucun risque de rencontrer un virus vaccinable.

Si votre chien vit à la campagne et ne fréquente peu ou pas de congénère, il a peu de risque de rencontrer un virus vaccinable, mais il peut être piqué par une tique et développer une piroplasmose (vaccin peu protecteur) ou la maladie de Lyme (zoonose, et pas de vaccin).

La présence de pins méditerranéens dans son territoire peut favoriser une leishmaniose (vaccinable), sous réserve de la présence du moustique « microscopique » qui en est le vecteur.

Les vaccins en situations de regroupement d’animaux

Dans un regroupement d’animaux, l’effet troupeau étant plus important, les vaccinations présenteront évidemment un grand intérêt.

Dans les chenils, refuges, expositions, ces vaccinations protégeront votre animal et aussi les autres.  Au passage, il faut savoir qu’aucun vaccin ne protège à 100%.  Il y aura toujours possibilité de « trous dans la raquette ». Un bon vaccin donne une immunité correcte à l’animal vacciné entre 60 et 80 % des individus.

Les solutions alternatives aux vaccins en naturopathie animale

Bref, si vous ne souhaitez pas faire vacciner votre animal, ou si vous ne voulez pas continuer les vaccins, il y a des solutions pour maintenir un système immunitaire efficace, et ce contre toutes le infections virales, bactériennes, et certaines mycoses …

Il existe en naturopathie de nombreux stimulants de l’immunité, celui qui, à mes yeux, est le plus efficace et le plus intéressant se trouve être l’Echinacée pourpre (voir article sur ce sujet). D’autres plantes ou compléments alimentaires ont un intérêt, mais l’Echinacée pourpre a l’avantage d’être la plante la plus puissante pour éviter les virus respiratoires, en particulier sous forme première c’est-à-dire en extrait hydro-alcoolique. D’ailleurs en cas d’infection par un virus, l’Echinacée pourpre sera bienvenue en complément de l’Armoise annuelle (qui contient de l’Artémisine, précurseur de la Chloroquine).

Cette immunité non spécifique sera encore meilleure si le microbiote est lui-même aidé, par des pré-biotiques comme Fortiflora (Purina), Flore Equilibre (Wamine) spécialement préparés pour les carnivores domestiques, ou encore Maxi Flore (Synergia) ou Z-Flora (Mint-E Labs).

Avec l’âge, le système immunitaire sera moins efficace, et une stimulation plus fréquente sera nécessaire.

Si pour les humains la recette d’une bonne immunité est : sommeil correct, exercice régulier, méditation, musique ou danse, et alimentation équilibrée et adaptée, pour nos animaux préférés la qualité de l’alimentation sera essentielle.

 

Le Dr Patrick Durand

vaccins vétérinaire naturopathie naturopathie animale phytothérapie soins naturels

Ajouter un commentaire